Ma routine slow

Pour faire suite à l’article sur les cosmétiques, je viens partager avec vous mes propres habitudes « slow cosmetic ». Je ne suis pas une blogueuse spécialiste de la beauté, ni une chimiste spécialiste des cosmétiques, je suis une femme, une maman, qui recherche des produits sains, mais également simples et rapides d’utilisation.

Ma routine est donc slow, basique, rapide et contrairement aux idées reçues, abordable. Car si effectivement certains produits bio sont chers, d’autres sont eux tout à fait abordables et pas moins efficaces. Et note importante, ils durent longtemps et peuvent donc même revenir moins chers que les produits industriels de grande distribution.

1.jpg

Mes produits cosmétiques

Visage : 

Matin et soir je m’hydrate le visage selon le principe du layering, je dis bien selon le principe car c’est une routine que je n’applique pas à la lettre, mais que j’adapte à ma peau, mes envies et mes besoins. Je me lave d’abord tout simplement le visage avec un savon saponifié à froid, car ces savons gardent toutes leurs vertus hydratantes (comme expliqué dans l’interview de Sophie). J’achète quand j’en ai l’occasion ou lorsqu’on m’en offre, des savons de petits artisans, sinon j’utilise les savons de Gaiia. J’en choisis un neutre, ainsi toute la famille l’utilise. Je m’en sers en soin corps et cheveux pour mon fils, et pour moi en soin corps et visage. Une fois mon visage nettoyé au savon, je me « brumise » d’une eau florale, douce pour moi, car j’ai la peau sensible. On trouve facilement sur internet ou en demandant conseil à un vendeur, quel hydrolat utiliser en fonction de sa peau. Puis j’applique ensuite du gel d’aloé vera et/ou une l’huile.

Je suis cette routine tous les matins, surtout lorsqu’il fait froid. Mais le soir ce n’est pas systématique, j’aime aussi de temps en temps, ne m’appliquer que de l’hydrolat et laisser ma peau respirer.

Mes huiles et hydrolats tournent autour de 10e le flacon, l’aloé vera est un peu plus cher entre 12 et 16 euros selon la taille du flacon. Les huiles et hydrolats se conservent très longtemps et ne nécessitent qu’une toute petite application. L’aloé vera lui ne se conserve que 3 mois, mais il peut s’utiliser pour beaucoup de choses, en base hydratante mais aussi pour les brulures ou les boutons naissant. C’est un produit qui a de nombreuses vertus.

Je n’ai pas parlé de démaquillant car je ne me maquille pas quotidiennement, mais lorsque c’est le cas, je fais simplement un nettoyage au savon puis à l’huile. Pour la démo, je vous invite à regarder la vidéo de Marie Youpie qui a tout donné pour vous convaincre.

Enfin, une fois par semaine (quand je trouve le temps) je me fait un petit masque à l’argile et un nettoyage des pores à l’ancienne : eau bouillante dans un bol et tête sous le torchon. Notons que sur internet on trouve aussi beaucoup de recettes de masques à faire soi-même avec des produits comestibles de base, à adapter à son type de peau ( voir aussi les recettes proposées par Sophie dans l’interview).

Déodorant : 

Parlons ensuite glamour, parlons soin des aisselles ! Le déodorant, en voilà un bien souvent décrié en cosmétique bio et oui on ne vas pas se mentir, à l’heure actuelle on n’a pas encore trouvé de déo naturel aussi efficace que les déodorants industriels.  Néanmoins cela progresse énormément, et on trouve de plus en plus d’alternatives efficaces pour stopper les odeurs et limiter la transpiration. Je ne vais pas vous en conseiller de spécifique, car si c’est valable pour la cosmétique en général, ça l’est encore plus en matière de déodorant, ce qui conviendra à l’une ne conviendra pas forcement à l’autre. En slow cosmétique il y a toujours un petit temps d’adaptation ou il faut tester, essayer, pour trouver ce qui fonctionne pour soi. Sur internet toujours, vous trouverez aussi de nombreuses recettes à faire soi-même.

Niveau prix, les déodorants slow sont plus chers que les industriels, mais là encore leur utilisation est généralement plus durable. Et personnelement, puisque je met finalement peu d’investissement dans les autres produits, j’accepte d’en avoir un qui me revient plus cher et j’équilibre ainsi mon budget.

Corps : 

Comme je l’évoquais plus haut, tout simplement un savon saponifié à froid, le même que pour mon visage et que j’utilise même pour les cheveux courts de mon fils. Je n’ai pas la peau sèche donc je ne m’applique pas de produit hydratant sur le corps, mais si c’était le cas, là encore beaucoup d’huiles peuvent convenir. Ah si d’ailleurs, lorsque j’ai les mains sèches, j’utilise de l’huile de rose. Je l’avais acheté à la base pour mon visage mais elle était trop riche pour moi, du coup je l’ai recyclée en crème pour les mains.

Cheveux : 

Passer de l’industriel au slow en matière de shampoing, peut s’avérer parfois un peu laborieux. En effet, nombreux sont les témoignages de personnes ayant baissé les bras en constatant que leurs cheveux leurs semblaient plus sales, ou regraissant plus vite et autres déconvenues. Mais c’est normal, les cheveux ont besoin d’une période d’adaptation plus ou moins longue selon les personnes, selon si on tombe ou non sur un produit qui nous convient etc. Il va peut être falloir être patient, avant que les cheveux ne s’habituent et/ou trouver le produit qui vous conviendra. Ne tombez surtout pas dans le piège de les laver encore plus, ça ne fera qu’empirer les choses. Il veut mieux être patient et essayer de jouer d’astuces sur les coupes de cheveux pour prolonger au maximum le temps entre les shampoings.

Maquillage : 

2.jpg

Comme vous pouvez le constater, j’utilise encore moins de maquillage que de produits cosmétiques. Je ne me maquille pas quotidiennement et lorsque je le fais ça reste très léger. Un mascara, un eye liner, un correcteur de teint, deux fards à paupières, un blush et un rouge à lèvre. On ne peut plus basique. Sur cette photo ils sont tous de la marque bo-ho et conviennent parfaitement à ma peau sensible et réactive. Généralement lorsque je renouvelle mon maquillage, j’aime bien tester de nouvelles choses, mais comme je dois le faire deux fois par an en moyenne, je ne garde pas forcement toutes les références en tête. Pour faire votre choix sur une marque, n’hésitez pas à vous renseigner en amont, à lire leur politique d’engagement, à préférer les marques les plus transparentes sur leur démarche etc.

Niveau prix, chez Bo-ho Green en tous cas, ils sont exactement sur le même positionnement que la majorité des marques de grandes distributions, voir même moins chers sur certains produits.

Mes petits conseils pour celles qui souhaitent se lancer :  

Avant d’acheter des produits quels qu’ils soient, je ne peux que vous recommander de fouiner sur internet, c’est vraiment une ressource très riche. Blogueuses, youtubeuses, sites internet, vous avez tous les outils en ligne pour analyser votre profil cosmétique. Comprendre avant tout, quels produits seront les plus adaptés à vos types de peaux, cheveux etc. Cela vous permettra de faire un premier tri dans les produits à utiliser, pour ne pas vous lancer dans l’inconnu et vous éviter d’en tester trop.

On trouve aussi de nombreux livres sur le sujet maintenant, à vous de voir ce que vous préférez. Personnellement je ne le recommanderai pas forcement lorsqu’on débute. Déjà c’est un budget, ensuite c’est un peu comme les livres de cuisine, on achète parce que c’est joli, motivé à bloc et puis on le referme aussi vite devant le nombre d’ingrédients inconnus, les appellations auxquelles on ne pige rien, et on fini par manger des pâtes au ketchup.

Dans les personnes et sites qui m’inspirent, j’aime beaucoup Anne Marie Gabelica qui fait des chroniques tous les lundis dans la quotidienne, ainsi que les blogueuses Je suis modeste et Pin up Bio. Marie Youpie qui n’est pas spécialiste de la cosmétique, mais qui donne toujours beaucoup de sa personne dans ses vidéos, partage aussi régulièrement ses bons conseils, astuces etc. et me fait souvent marrer. Niveau achat, si vous en avez la possibilité, préférez les boutiques physiques, vous pourrez ainsi demander des conseils directement. Sinon sur internet, le site slowcosmétique me semble le plus accessible. Les indications sur chaque produit sont très lisibles, pour qui convient le produit, ce qu’il contient, dans quel cas l’utiliser etc. Lorsqu’on débute et qu’on ne sait pas trop par où commencer, c’est toujours appréciable d’avoir des informations claires. J’aime aussi beaucoup le site mademoisellebio, mais il n’est pas aussi précis dans ces indications de produits.

Je crois n’avoir rien oublié, j’ai essayé de rendre cela le plus synthétique possible. Je ne conseille pas de produit spécifique, puisque comme je le disais, un produit ne correspond jamais à tout le monde et que cela va être à vous de tester et de trouver la routine qui vous conviendra. Cela dit, si vous avez des questions n’hésitez pas.

 

ob_789221_15356542-1240997925981049-916087271718.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s