Les sacs jetables

S’il y a une chose pour laquelle je reste très perplexe en matière de consommation, c’est bien l’utilisation de sacs jetables, tant mon incompréhension en la matière reste absolue. Le décalage entre la simplicité de se passer de sac jetable et les désastres environnementaux que leur utilisation plus qu’intensive génère, me sidère.

Je mets au défi quiconque de me donner une excuse valable de continuer à consommer des sacs jetables, à part une immense flemme peut être et encore… Personne ne pourra me dire que c’est compliqué ou encore trop cher d’utiliser des sacs réutilisables, puisque par définition, une fois que vous aurez vos sacs réutilisables pour chaque usage, vous n’aurez plus besoin de les remplacer. CQFD !

IMG_20170414_165812.jpg

Mon équipement perso se compose d’un magnifique cabas à roulettes de grande classe (on fait nos courses à pieds) de grands sacs en tissus (achetés 1e pièce dans un magasin bio) pour les courses, les passages à la pharmacie, boulangerie, marché etc etc. partout où malgré la loi, on continue de me proposer trop régulièrement des sacs jetables, ce qui a le don de m’exaspérer profondément. Et enfin des plus petits (faits maison) que j’utilise pour le vrac et les fruits et légumes. Bref, un équipement de base assez simple, pour une organisation sommes toutes aussi simple, puisque partir avec ses propres sacs ne me parait pas un truc dingue à faire ?

Arrêtons de compter sur des lois fantômes, sur des solutions soit disant écologiques comme les sacs en amidon de maïs ou de patates. Car s’ils sont soit disant biodégradables (des scientifiques s’interrogent déjà, puisque composés à seulement 30% de matière organique et toujours composés de plastique, celui ci pourrait se retrouver dans la nature sous forme de petites particules). Perso j’aurai moyennement envie de m’embêter à faire mon propre compost pour faire pousser mes propres tomates, si c’est finalement pour bouffer de la particule de plastoc’, je dis ça, je dis rien. Qui plus est qui a de toutes façons un composteur a disposition pour y « recycler » ces nouveaux sacs ? Car sans cela, ces nouveaux sacs finiront comme les précédents : brulés, enfouis ou perdus dans la nature et les océans, là ou ils causent le plus de dommages sur toute la faune et la flore marine. Ce sera peut être même pire, si les gens pensent réellement que laisser ces sacs dans la nature n’a plus aucune incidence.

De plus, n’est il pas totalement inapproprié de se lancer dans la production de sacs utilisant des denrées alimentaires, à l’heure où la moitié de la planète ne mange pas à sa faim ? Sans parler du fait que cette nouvelle surproduction de sacs va encore engendrer une culture intensive pour répondre à la demande énorme ( on compte en milliards rien qu’en France les sacs jetables qui sont utilisés chaque année ) et qui dit culture intensive dit réquisition de terres, d’eau, utilisation de pesticides et d’OGM pour augmenter le rendement. Tout ça pour fabriquer des sacs destinés à être jetés !? Quand va-t-on arrêter de marcher sur la tête en inventant des solutions qui n’en sont pas, alors que de vraies solutions simples, économiques, écologiques, bref tout simplement logiques, existent.

Alors soyons simplement logiques et arrêtons les sacs jetables !

Et comme je suis hyper sympa, pour ceux qui voudraient se lancer dans la confection de leurs propres sacs, j’ai même fait un petit tuto pour recycler vos vieux vêtements.

 

ob_789221_15356542-1240997925981049-916087271718.jpg

 

2 réflexions sur “Les sacs jetables

  1. Ping : DG – Le défi vegan – Une tribu à l'ouest

  2. Ping : DIY – Sacs jetables – Une tribu à l'ouest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s