Ecrits de prison – Léonard Peltier

Des prisonniers politiques célèbres nous en connaissons tous, beaucoup sont devenus des icônes, à l’image de Nelson Mandela. Léonard Peltier fait parti de ces hommes, à ceci près qu’il est toujours emprisonné.

En effet, aujourd’hui je viens vous parler d’un homme emprisonné depuis plus de 40 ans et de son livre publié il y a plus de 17 ans. D’un homme, nominé à plusieurs reprises pour le prix Nobel de la paix, d’un homme dont tout le monde s’accorde à dire qu’il est le Mandela Amérindien, d’un homme défendu par les plus grandes associations des droits de l’homme, par de nombreuses personnalités depuis plusieurs décennies, d’un homme qui voulait simplement défendre les siens… Et pourtant le connaissez-vous ? A l’image de ses frères et soeurs contemporain(e)s, Léonard Peltier ne bénéficie que de très peu de couverture médiatique. Tout le monde aime les « indiens ». Tout le monde s’inspire, pour ne pas dire pille, leur culture. On connait d’eux l’image historique, folklorique, mais qui connaît et s’intéresse à leur contexte actuel, aux combats qu’ils doivent mener encore aujourd’hui pour faire valoir leurs droits et leur identité ? C’est dans cette même indifférence ou au mieux méconnaissance, que Léonard Peltier clame son innocence depuis plus de 40 ans…

51NBM0Z7RYL.jpg

C’est son histoire et celle de son combat qu’il nous raconte dans ce livre. Celle de son arrestation sans preuve, de sa condamnation abusive pour « donner l’exemple », basée sur une succession d’aberrations, dont la liste et la mise en lumière ont d’ailleurs continué bien après la publication de ce livre. En 40 ans, les preuves se sont accumulées, ne permettant plus de douter de son innocence. Lors de sa dernière demande de grâce présidentielle en fin de mandat Obama, c’est un ancien procureur en charge de cette affaire qui a lui même écrit au Président pour soutenir la demande de libération de Léonard, soutenu également par plus de 50 membres du congrès. Puisque tous les recours légaux ont été épuisés et que sa libération ne peut être obtenue, précisément parce qu’il clame son innocence et réfute les accusations qui portent sur lui, il ne lui reste plus que la grâce présidentielle pour espérer sortir un jour de prison. Mais malgré cette mobilisation, des soutiens du monde entier, de nombreuses associations, de grandes personnalités, Obama a refusé sa grâce…

PrixFanon.jpg

L’année dernière il recevait le prix Frantz Fanon 

Une nouvelle qui est tombée doublement comme un couperet, puisque suivie par l’élection du nouveau président fort peu enclin à s’intéresser à son cas, ainsi qu’au sort des Natifs Américains. Néanmoins la mobilisation continue. Il faut continuer de faire entendre sa voix, de le soutenir et de se battre pour sa libération.

Voici le communiqué qui a suivi l’annonce du rejet de grâce :

Par Lisa Zahner Reingold
Pour Oglala Commemoration, sur Facebook
18 janvier 2017
Publié sur Censored News
Traduction Christine Prat

Frères, sœurs, amis et soutiens :
Nos cœurs sont lourds aujourd’hui. Le Président Obama a rejeté la demande de Leonard de commuer sa peine. Son nom est inscrit sur la liste du 18 janvier des demandes rejetées par Obama, publiée par le Bureau des Grâces. L’avocat de Leonard, Martin Garbus, a également été informé. 
Aujourd’hui, Leonard a dit dans un email, « Si je n’obtiens pas la grâce, après que nous ayons été enfermés pour la journée, je pleurerai un bon coup, puis je me reprendrai en main et me préparerai pour une autre série de batailles, jusqu’à je ne puisse plus combattre. Donc, ne vous inquiétez pas. Je peux faire face à n’importe quoi, après plus de 40 ans. »
C’est tout de même un coup très dur à supporter. Et ne vous trompez pas, Leonard a reçu les coups les plus durs de tous. Mais ne nous désolons pas trop longtemps. Plutôt, avançons. Canalisez votre chagrin et votre colère de façon positive. Souvenez-vous que Leonard a toujours besoin de votre aide. Il a besoin des soins médicaux de qualité, entre autres. Nous continuerons à travailler à la libération de Leonard, mais ces autres actions pourraient aider à rendre sa vie plus supportable jusqu’à ce que sa liberté soit obtenue.
Maintenant, je vous presse d’écrire à Leonard et d’aider à maintenir son moral. Dites lui que vous n’abandonnerez pas, que vous l’accompagnerez jusqu’au bout du chemin.

Envoyez des cartes et des lettres à:
Leonard Peltier #89637-132
USP Coleman I
PO Box 1033
Coleman, FL 33521

Merci pour vos efforts et votre détermination. Notre bénédiction à vous tous.
Continuez à suivre.
Solidarité

Je ne peux que vous inciter à lire son livre si vous arrivez à vous le procurer, vous pouvez également en France rejoindre l’association CSIA qui lutte pour sa libération, ainsi que pour les droits de tous les peuples autochtones des Amériques. Je suis engagée très modestement à leur côté et l’association fait un travail incroyable. Si le site n’est pas régulièrement actualisé, la page Facebook l’est un peu plus, mais l’association est surtout présente très concrètement et régulièrement sur le terrain. Si vous souhaitez en savoir  plus, n’hésitez pas à me contacter.

Le combat continue pour Léonard et tous les Natifs Américains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s